Aujourd'hui je vous propose la dernière recette dans la catégorie aïd el adha. Donc aujourd'hui nous terminerons par une tanjia. La tanjia est une spécialité de de Marrakech et il en existe différentes variantes. Le mot tanjia vient du plat dans lequel se fait la cuisson, c'est un plat en terre cuite qui ressemble à une petite jarre ou un grand pot. Au Maroc, la cuisson de la tanjia se fait dans le four à bois du hammam sous la braise ou chez certains farnachis (four du quartier) de la même manière qu'au hammam. Il faut savoir que la tanjia est préparée exclusievement par les hommes au Maroc mais étant pour l'égalité, je la prépare moi-même. A l'époque je ne possédais pas de tanjia donc je préparais ce plat dans un récipient typique de certaines régions du Maroc qu'on appelle le qnouch. C'est une sorte de marmite noire dans laquelle on préparait il y a longtemps les soupes et autres ragoûts et plats en sauce. Aujourd'hui j'ai une tanjia mais trop grande pour entrer dans mon four donc je continue avec mon qnouch. J'ai aussi entendu dire que la tanjia est aussi connu en Algérie mais je n'ai aucune information sur le sujet, alors si des algériens passent par là et connaissent la tanjia manifestez-vous et n'hésitez pas à partager votre recette.

Cette recette me vient de l'émission culinaire que présentait Abderrahim Bargache (Allah y rahmou), autant dire que cette recette date ça fait plus de 20 ans que je la fais et bien sûr j'y ai apporté de petites modifications au fil des années. Je vous mets la recette de Aberrahim Bargache et entre parenthèses mes modifications.

 

P9110331

 

INGREDIENTS:

2 kg de gigot de mouton en morceaux

250 gr d'amandes émondées

250 gr de raisins secs noirs (je mets des blonds)

20 cl de miel pur ( je ne mets que 2 cuillères à soupe)

1 gros oignon blanc émincé finement (j'utilise des oignons rouges du Maroc)

1/2 cuillère à café de poivre noir ( je mets du blanc)

1/2 cuillère de gingembre en poudre (j'en mets une)

1 cuillère à soupe de cannelle en poudre (je n'en mets pas je remplace par 4 bâtons de cannelle)

1 cuillère à café de ras el hanut

2 cuillères à soupe de beurre rance (smen) (je n'en mets qu'une cuillère à café)

250 gr de sucre semoule (je n'en mets que 200 gr)

1/2 cuillère à café de pistil de safran

2 doses de safran (colorant)

6 clous de girofle (je n'en mets pas)

1 verre à thé d'huile de tournesol (je ne mets que 5 cuillères à soupe)

1 grand verre d'eau (j'en mets 1 et demi)

1 bouillon cube mouton ( je n'en mets pas)

50 gr de graines de sésame dorées (j'en saupoudre juste un peu au moment de servir)

 

P9110338

 

PREPARATION:

Dans un saladier versez un grand verre d'eau, ajoutez le poivre, le sel, le gingembre, le safran, le ras el hanut, les pistils de safran, la cannelle, les clous de girofle, le cube mouton. mélangez. Faîtes mariner les morceaux de viande. Déposez au fond de la tanjia (ou pour moi le qnouch), ajoutez les oignons et versez la marinade restante. Ajoutez alors l'huile, le beurre rance, les amandes, les raisins secs, le miel et le sucre. Agitez la tanjia (ou le qnouch), versez le demi verre d'eau restant. Couvrez avec un papier sulfurisé et du papier aluminium. Attachez avec une ficelle en serrant. Piquez en deux endroits avec une fourchette. Enfournez dans un four à gaz à 220° pendant 20 minutes le temps que le tout entre en ébullition. A ce moment là baissez le feu (feu moyen) et laissez cuire 1h45 sans ouvrir le four. 

Au moment de servir, versez directement le contenu de la tanjia dans le plat de service et saupoudrez de graines de sésame. Servez avec un bon pain maison.

Voici la tanjia sorte de "jarre" ou "pot" dans lequel cuit le plat du même nom

 

P9110329

 

P9110328

 

 Voici l'qnouch que j'utilise à la place de la tanjia.

P9110327

Qnouch

 

Les étapes:

Tanjia 1

Tanjia 2

Tanjia 3

Tanjia 4

Tanjia 5

Tanjia 6

Tanjia 7

Tanjia 8

Tanjia 9

Tanjia 10

Tanjia 11

P9110330